You are currently viewing Goma-RDC: 2000 arbres coupés en 5 ans, au quartier lac-vert.

Goma-RDC: 2000 arbres coupés en 5 ans, au quartier lac-vert.

Cet abattage d’arbres menace des équilibres sur le plan écologique, s’inquiète le chef du quartier lac-vert, dans le sud-ouest de Goma, en province du Nord-Kivu.

L’abattage des arbres s’est fait depuis ces cinq dernières années, explique Dedesi Mitima, le chef de Lac-vert. Le constat fait localement par les cadres de base renseigne que cet abattage a été mené par des habitants qui se sentent victimes de spoliation dans le bras de fer qui les oppose à l’Institut Congolais de Conservation de la Nature(ICCN) qui aurait érigé leurs champs en espace protégé.

Ces habitants ont coupé ces arbres pour décourager l’ICCN et avoir la possibilité de récupérer leurs terres, héritées de leurs grands-parents, fait savoir notre source. Ces terres ont été saisies par l’ICCN en 2012. La coupe de 2000 bois, c’est trop par rapport à la lutte engagée aujourd’hui par l’humanité contre le réchauffement climatique, selon Dedesi Mitima.

Pour rappel, le code forestier de 2002, qui protège les forets congolaises, prévoit dans son article 52, au chapitre de contrôle du déboisement, que  »tout déboisement doit être compensé par un reboisement équivalent, en qualité et en superficie, au couvert forestier initial réalisé par l’auteur du déboisement ou à ses frais. »

Dans un contexte de conflit et où l’abattage des arbres se fait furtivement, il est difficile d’identifier les auteurs pour qu’ils plantent de nouveaux arbres. Contacté sur le conflit qui aboutit à un abattage massif d’arbres, l’ICCN n’a pas pour le moment souhaité s’exprimer.

Partager c'est aimer, faites-le 😉 :

Laisser un commentaire